APPEL A CANDIDATURES ! // Festival Péril Vieux! #1

 

Pourquoi un festival Péril Jeune! ? Et pourquoi pas un festival Péril Vieux! ? Voilà qui sera fait, cette saison-même. Et comme Péril Jeune! a lieu à l’automne, la première édition de notre Péril Vieux! aura lieu, tout naturellement, au printemps 2015.

 

Clin d’œil ? Pas seulement. Les rencontres, temps forts, coups et festivals autour de l’émergence, comme autour des auteurs contemporains ou des femmes, se multiplient dans les théâtres. Est-ce pour mieux en être quitte dans la « programmation normale » ? Est-ce à dire qu’il s’agit là d’une race d’artistes à part, comme les auteur-trice-s vivant-e-s ou les femmes ou les « multiculturels » ou les « pluridisciplinaires » ou … Les vieux ? Les autres seraient donc la norme, l’universel de l’art ? Quels autres ? Si on regarde les choses par là où ce n’est jamais regardé en temps normal, que voit-on ? : des saisons entières dévolues à la création masculine, blanche, occidentale, faite par et pour des hommes issus pour la plupart de la même classe socio-culturelle, partageant les mêmes codes et les mêmes référents, présentant la plupart du temps de vieux textes ressassés mille fois, des saisons entières consacrées à cette création (création ?) ultra-normée qui ne représente plus qu’elle-même, et n’est plus depuis longtemps ce théâtre du monde qui devrait nous agiter sans cesse.

 

Confluences a créé Péril Jeune! parce que les « jeunes » artistes connaissent des problèmes spécifiques liés au fait de ne pas appartenir – pas encore ? – à cette caste. Cloisonnement, difficulté d’accès aux scènes, difficulté d’être vu-e-s, entendu-e-s par l’institution, précarité… Et si nous créons cette saison Péril Vieux!, c’est que les « vieux » artistes connaissent souvent les mêmes difficultés : Cloisonnement, difficulté d’accès aux scènes, difficulté d’être vu-e-s, entendu-e-s par l’institution, précarité… avec en plus, un regard dédaigneux du milieu pour celles et eux qui seraient désormais « has been ». Jeunes, vieux, femmes, autodidactes, d’origines sociales, culturelles, géographiques différentes, … toutes et tous pas assez ceci ou trop cela, toutes et tous devenu-e-s «l’autre», marginalisé-e. Un symptôme du problème de fond de notre démocratie. Qui a grignoté peu à peu la gauche.

Parce que c’est pas parce qu’on est vieux-vieille qu’on n’a plus rien à dire sur une scène, parce que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes, parce que les vieux emm… le jeunisme, parce que l’art n’a pas d’âge, parce qu’on aime les vieux insolent-e-s, grincheu-se-s, les têtes jeunes à faces ridé-e-s. Parce que.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Date limite pour nous envoyer vos propositions (théâtre/ danse/ projection/ performance/ exposition/ concert) : le 1er décembre 2014.
Sélection d'une petite dizaine de projets, en présence du comité artistique en janvier 2015 // Confluences se laisse jusqu'à fin janvier 2015 pour établir la programmation et donner des réponses. 

Informations complémentaires au 01 40 24 16 46
Pour recevoir la fiche de renseignements à compléter, envoyez une demande par mail à l’adresse suivante : inscription@confluences.net